Retour

DELDWATH - [Qintara]

Une ère sombre


*Le jour allait se lever, le petit hameau constitué d'une dizaine de maisons commençait à prendre vie. A l'intérieur on pouvait y apercevoir des lumières y diffuser une douce lumière. Plusieurs nains sortir de leur maison, réglés comme des automates. Ils partaient travailler dans les mines, mais prenaient toujours le temps de respirer l'air frais et pure des forêts. Chacun était sur le pas de porte et souhaitaient bonne journée à leurs familles respectives. Ils se dirigeaient vers le centre du hameau quand l'un d'entre eux fut frappé d'un éclair noir, il fut projeté de plusieurs mètres…
Une monture imposante venait de surgir de derrière la forêt, plusieurs dizaines de mètres lui furent nécessaire pour freiner sa course. Les Habitant s'étaient figés sur place laissant place au silence et à la stupeur, il semblait que même les oiseaux se soient tuent, seul les cliquetis des sangles pouvaient être perceptibles.

Le cavalier trônait fièrement du haut de son destrier, il portait une armure noir et or assez massive, semblait détendu, un nain sortit du petit attroupement et fit face au cavalier. Il lui adressa la parole avec nervosité et précipitation.*



- Oh bonjours Seigneur Malekien, que nous vaut l'honneur de votre visite ?



*Le cavalier stoppa sa monture à quelque centimètre du nain, qui semblait être le chef.

Il descendit d'un geste long et lourd, et se plaça à gauche.*



- Seigneur, nous nous apprêtions à vous faire parvenir la taxe je vous le promets, je …

- J'en suis persuadé *lui répondit le seigneur d'une voix monocorde*, malheureusement vous… les nain… vous n'avez aucun sens de la ponctualité. C'était hier la date de la remise et non aujourd'hui. Que penserons les autres de ton espèce si je ne suis même pas capable de me faire respecter par une bande de mineurs écervelés et crasseux.

- Heu… mais non seigneur, je peux vous assurer que …

- Silence *dit-il sur un ton de colère, il reprit ensuite une voix calme et dit*

- - D'après toi, qu'est-ce qui fait que me fait respecter …

*Le nain qui était maintenant dans un état de nerf extrême, chercha des réponses*

- Vous êtes un grand Seigneur, Shillen est à vos côtés, votre race est supérieurement intelligente, puis …


*l'elfe noir et seigneur de ces terres, eut un rire nerveux et forcé*

- Tout cela est vrai petit être mais rien de tout ça ne serai possible sans elle...*il sortit lentement une longue épée de son fourreau dont la lame était gravé de motifs en son centre et tirant son coude vers l'arrière il mit les inscriptions sous ses yeux, il y posa un regard dessus et dit*

- Sais-tu ce que ses inscriptions signifies ?* il fit mine de se reprendre* non… suis-je étourdi… tu es trop loin pour les lire.* en un éclair il tendit la pointe de sa lame en direction du sol et la planta, le nain se trouvant sur la trajectoire ne faisait plus qu'un avec l'arme. Désormais la tête du seigneur pouvait presque toucher celle du nain. Malekien lui dit dans un chuchotement*

- Les voies tu mieux maintenant ? *Un sourire cruel se dessinait sur son visage, il lâcha son arme et se redressa, laissant ainsi le nain à la vue de tous.*



- Brûlez moi tous ça… *il s'adressait aux elfes noirs qui l'accompagnaient, une volée de flèches fusa en direction des villageois et le reste des guerriers chargèrent et mirent à exécution les ordres du seigneur.*



*Lord Malekien n'avait pas son pareil pour asservir les nains, touts les villages autour étaient sous son emprise et il n'hésitait pas à les charger de taxe pour s'enrichir. D'ailleurs seuls les nains pouvaient espérer survivre, car il rapportait de l'argent. Le moindre village qui oubliait la taxe subissait ce triste sort, il ne restait jamais de survivants, le reste des habitants de cette terre était soit des Elfes Noir soit des futur victimes. Tout être différent d'un Elfe Noir se voyait tué sur le champ.

Toute la famille de Lord Malekien était à son image, cruel et sans compassion pour les autres, sauf... un fils qui faisait son désespoir. Il se nommait DeldWath, il était d'une jovialité hors du commun pour un Elfe Noir, il n'avait aucun gout pour les cours que dispensait les grands maitres et préférait jouer et se distraire. Il ne manquait jamais une occasion d'éviter les cours. Et malgré les multiples remontrances et des punitions de plus en plus sévères, il continuait à vouloir s'amuser et profiter de la vie.

DeldWath était le plus fort de ses fils et sa dextérité hors norme, même parmi ceux de sa race, en faisait un bon prétendant pour la succession de son père. Ce dernier avait mis beaucoup d'espoir en lui mais malheureusement pour le seigneur, son fils n'utilisait ses dons que pour chevaucher les loups envoyer des cerceaux autour des bras de la statue de Shillen que son père aimait tant ou sa rapidité pour échapper à ses précepteurs.
Il ne perdait aucune occasion non plus, de défendre l'opprimé ce qui agaçait plus que tout son père. Ce dernier avait, d'ailleurs, tout essayé pour remettre son fils dans ce qu'il appelait le droit chemin, mais rien n'y fit.

Chaque année, les enfants de noble ligné et ayant atteint l'âge de huit ans était amené à concourir pour entré à la "School of Dark Arts". Le seigneur Malekien savait pertinemment que son fils n'en sortirait pas vainqueur mais en plus, risquait d'être exclu. Ce qui pour lui était intolérable.

Il dû prendre une décision pour sauver son honneur qui aurait été salit … Il avait fait part de son projet à son épouse qui, même si elle n'approuvait pas, ne le contredit nullement.

Ethanael allait rentrer dans sa huitième année quand ce fait se produisit.*



- Aligaelle demande à ce que l'on prépare mon cheval, je vais mettre Ethanael devant son incompétence.



*Pendant ce temps il montât voir son fils dans sa chambre et lui demanda de se préparer à une courte balade, et de s'habiller légèrement. Ethanael se doutait que cela cachait quelque chose, jamais son père ne l'avait emmené en balade, sauf peut-être pour lui montrer les raids qu'il faisait et le mettre devant les horreurs qu'il commettait.

DeldWath s'exécuta donc en revêtant un habit léger, qui n'était pas du tout en rapport avec le froid qu'il faisait dehors.



Son père le prit derrière lui et l'emmena loin, très loin, il alla jusqu'à "ELMORE" dans les forêts les plus éloignée. Une fois arrivé sur place DeldWath était pétrifié de froid, le voyage avait duré une journée et il n'avait pas mangé. Son père le fit descendre de cheval d'un coup de coude et pour être sur que son fils ne pourrait pas parcourir de grande distances, il lui brisa la jambe.



Une fois remonté sur son destrier il toisa DeldWath*



- Tu n'es pas digne d'être mon fils, tu n'es pas assez bon non plus pour mourir sur nos terres, je te laisse donc entre les mains du destin et surtout des Warewolf, je penses qu'il ne tarderons pas d'ailleurs, attiré par l'odeur du sang. Et si par malheur tu survivais ne t'avise pas de remettre les pieds sur mes terre. Je ne serai peut-être pas aussi clément qu'aujourd'hui.



Malekien fit demi-tour puis repartit rapidement. DeldWath ne savait pas ou il était, ne savais pas ou aller, il avait froid, il avait faim. Il savait que son père était cruel, mais comment sa propre mère avait pût laisser faire ça ? La douleur intense à sa jambe le saisissait, le contact de la neige avec sa peau le brûlait, il était à des lieux de toutes habitations et il lui était impossible de se déplacer.

Pourtant il fallait agir vite, la nuit commençait à tombée et les Warewolf ne tarderaient pas à le trouver. Même en possession de tous ses moyens, il n'aurait eu aucune chance contre eux.

DeldWath possédait une chose pour lui... la volonté, il n'avait jamais cédé à son père et ce n'est pas aujourd'hui qu'il baisserait les bras. Il se mit à réfléchir pour trouver un moyen, mais à par se faire pousser des ailes, il ne voyait vraiment pas. Se fut les premiers hurlements des loups qui le sortir de son état comateux et lui firent activé ses cellules grises. Il rassembla alors toutes ses forces, se dirigeât vers un arbre, enleva sa ceinture, l'enroula autour de celui-ci et s'en servi pour se hisser jusqu'à une des hautes branches de l'arbre, Plusieurs fois il retomba au sol mais jamais il ne cessa d'essayé, il dut même se servir de sa jambe cassé pour y arrivé mais finalement ses efforts se soldèrent par une victoire.

Il se cala bien contre les branches, la douleur était si forte qu'il manquait à chaque instant de s'évanouir. Il savait qu'il ne tiendrait plus bien longtemps et qu'au moindre assoupissement il tomberait de l'arbre, il se servit encore une fois de sa ceinture et s'accrocha au tronc, une fois bien harnaché, il se demandait bien à quoi cela lui servirait, mourir dévoré ou de faim quel drôle de paradoxe.
Mais la silhouette qu'il voyait approché le conforta dans la fait qu'il avait bien fait d'être sur cette branche plutot qu'en bas. C'était un Warewolf… Il était en bas et maintenant le fixait de ses yeux jaune qui brillait dans la nuit. Il tenta d'atteindre Ethanael par un bond et faillit réussir à l'attraper. A chaque saut du Warewolf, le cœur de Ethanael en faisait de même mais au bout de quelque minute, DeldWath ne sentait plus le froid ni la faim et il perdit finalement connaissance…